Principes de la bureaucratie Weberienne - GeecFi

FLASH INFOS

Principes de la bureaucratie Weberienne

Principes de la bureaucratie Weberienne
La mise en place de l'administration bureaucratique, est selon Weber une puissante manifestante de la rationalisation. Dans Economie et société, le sociologue allemand a présenté trois types d’organisation fondée sur la manière dont l'autorité est légitimée:
  • L’organisation charismatique : l’autorité dans ce type d’organisation est fondée sur la reconnaissance du charisme du leader, c'est-à-dire ses dons, ses qualités extraordinaires. Dans ce cas, l’autorité n’est pas transmissible.
  • L’organisation traditionnelle : elle repose sur la croyance en la sainteté des traditions valable de tout temps et en la légitimité de ceux qui sont appelés à exercer l'autorité par ces moyens. Cette légitimité est fragilisée par sa vision historique qui ne tient pas compte des évolutions de l'environnement.
  • L’organisation rationnelle : la validité de la légitimité de ce type de domination provient de son caractère rationnel, elle repose sur la croyance en la légalité des règlements arrêtés et du droit de donner des directives qu'ont ceux qui sont appelés à exercer la domination par ces moyens.
                   La bureaucratie weberienne, est la forme d’organisation la plus rationnelle, car elle n’est basée que sur la raison (la compétence) sans tenir compte des relations personnelles. Dans ce type d’organisation, les individus n’obéissent pas à la personne mais à des règlements impersonnels. La bureaucratie est fondée sur :
  1. Division du travail : Une division du travail avec une stricte définition des objectifs, des tâches de l’autorité de chacun.
  2. Structure hiérarchique : Une hiérarchique clairement définie et  qui contrôle tout. Il faut cependant  que  la relation entre un patron et ses subordonnés soit définie d'une manière explicite et les limites de l'autorité de chacun, doivent être établies avec précision.
  3. Sélection du personnel : Le recrutement d’un nouvel employé doit être fondé sur sa formation et ses connaissances techniques, que l'on aura vérifiées à l'aide de tests sous forme de concours, entretien …etc.
  4. Règles et règlements normalisés : Un ensemble cohérent des règles et des normes précises  applicables à chaque cas (fonctionnement mécanique). Ces règles et Ces règlements doivent être appliqués pour garantir l'uniformité du travail et la normalisation des actes accomplis. Ces règles et règlements sont établies par écrit afin d’éviter les erreurs d’interprétation.
  5. Impersonnalité : Des relations réduites impersonnelles entre les différents membres de l'organisation (relation de travail uniquement) L’application des règles et des règlements est de nature à éviter tout conflit de personnalités.
  6. Évolution professionnelle : Les employés doivent recevoir un salaire  à  taux fixe et obtenir de l'avancement d'après leur compétence et leur ancienneté.
                Globalement, l’organisation bureaucratique se caractérise donc par une division des tâches basée sur la spécialisation fonctionnelle, une hiérarchie des postes clairement définie, un système de règles et de procédures écrites très détaillé définissant l’autorité, les responsabilités et les tâches, enfin, une impersonnalité  totale des décisions et des relations.
Cette organisation est rationnelle puisque les moyens sont choisis pour atteindre des buts spécifiques. En outre, la dépersonnalisation permet une grande coordination, un fort contrôle et diminue l’incertitude.
L’œuvre de Weber à travers sa théorie de l’action rationnelle vient alors renforcer l’idée dominante selon laquelle il est important de dépersonnaliser les relations de travail en vue de renforcer l’équité dans les organisations.


Dossiers économie
Cours économie
Principe de la bureaucratie WEBERIENNE 

Weber
Economie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

GeecFi Designed by Templateism.com Copyright © 2015

Images de thèmes de Jason Morrow. Fourni par Blogger.