L’école classique - GeecFi

FLASH INFOS

L’école classique

L’école classique
L’école classique du management a vu le jour au début du 20éme siècle , avec l’accélération de ’industrialisation et l’apparition de la grande entreprise dans laquelle le capital (détenu par les propriétaires) et le pouvoir (entre les mains des dirigeants) sont dissociés . Cette école avait comme but l’amélioration de la productivité :  en rationalisant le travail (rationaliser , c’est mettre au point une division efficiente du travail, une parcellisation fonctionnelle des tâches, tout en incitant les travailleurs par un système de rémunération au rendement), les structures et la direction ; en trouvant la solution unique et universelle pour l’optimisation des actions de l’entreprise et sans prendre en considération l’intérêt de l’homme au travail (vision mécaniste). Cette  vision est typiquement  mécanique et technique, une vision orientée vers la production, vers la productivité… L’intérêt supérieur semble ainsi être celle de l’entreprise. Pour des gains au profit des travailleurs, il faut davantage de productivité, de rendement, des incitations monétaires qui seraient le grand facteur de motivation. Il faut un surveillant qui contrôle, récompense et sanctionne. Le cœur du système, c’est (l’ingénieur), la machine qui produit, l’opérateur au niveau de la chaîne de production et le surveillant vigilant qui exige et fait respecter les normes.

L’école classique est présentée sous trois approches : l’approche scientifique,  pilotée  par Frederik Winslow Taylor et Henry Ford. Cette approche permet d’améliorer la productivité et l’efficacité en usine ; elle met en évidence la relation entre la récompense offerte aux travailleurs (rémunération à la pièce)  et le rendement ; et elle facilite l’analyse scientifique des tâches. L’approche administrative, pilotée par Henry Fayol. Cette approche cherche à son tour   rationaliser l’administration et le management par cinq  fonctions, tout en mettant la lumière sur la fonction administrative qui constitue l’essence de l’optimisation des actions de l’entreprise.  Et finalement, l’approche bureaucratique fondé par Max Weber et qui opte à rationaliser la structure afin d’augmenter l’efficacité. Or, on remarque que l'école classique regroupe en son sein des courants de pensée aux préoccupations différentes mais marqués par une même approche de l'organisation, à savoir la recherche de la rationalité. (Rationalité productive : Taylor ; Rationalité administrative : Fayol ; Rationalité structurelle : Weber).

Ces approches constituent les fondements de l’école classique, mais qui ne représentent pas une vision classique au sens économique de libéralisme et d’économie de marché, mais seulement les premiers fondements de la théorie des organisations. Néanmoins,  ces préceptes proposés sont la formalisation d’idées déjà développées par les économistes classiques au début du 19éme siècle et en particulier par Adam Smith (la division du travail) et David Ricardo (la spécialisation des taches).

Dossiers économie
Cours économie
École Classique
Economie
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

GeecFi Designed by Templateism.com Copyright © 2015

Images de thèmes de Jason Morrow. Fourni par Blogger.